معهد علوم وتقنيات النشاطات البدنية والرياضية
مرحبا بكل الطلبة والاساتدة والمدربين الكرام للتواصل معنا نرجوا منكم التسجيل

معهد علوم وتقنيات النشاطات البدنية والرياضية

منبر تواصل الشباب الرياضي وأساتذة التربية البدنية ومدربي مختلف الرياضات، هذا فضاءكم الوحيد
 
الرئيسيةالتسجيلدخول
المنتدى في حاجة إلى إثرائه بمساهماتكم وتفاعلاتكم وكذا انشغالاتكم فلا تبخلوا علينا لأنه بكم نسموا ونتقدم نحو ماهو أفضل للجميع.......
بحـث
 
 

نتائج البحث
 
Rechercher بحث متقدم
دخول
اسم العضو:
كلمة السر:
ادخلني بشكل آلي عند زيارتي مرة اخرى: 
:: لقد نسيت كلمة السر
المواضيع الأخيرة
» ساعدوني اريد مواضيع في دكتوراه
الأربعاء يونيو 21, 2017 2:53 pm من طرف bekai lamdjede

» سؤال وجواب في قانون كرة اليد
الخميس ديسمبر 22, 2016 10:35 pm من طرف زائر

» مدخل للعلم التربية
الأحد ديسمبر 18, 2016 5:12 pm من طرف zakii

» التعب العضلي
الأحد ديسمبر 18, 2016 1:47 pm من طرف زائر

» محاضرات في التدريب الرياضي السداسي الأول
الأحد ديسمبر 18, 2016 10:05 am من طرف زائر

» مذكرات تخرج ماستر تخصص تدريب رياضي
السبت ديسمبر 10, 2016 3:09 pm من طرف زائر

» الثقافة البدنية الرياضية وفلسفة العولمة
الأربعاء نوفمبر 30, 2016 10:02 pm من طرف بلهوشات مصطفى

» دور التربية البدنية في التعليم المتوسط
الأربعاء نوفمبر 23, 2016 12:18 am من طرف rabah1973

» المهارات الأساسية في كرة القدم
الثلاثاء نوفمبر 22, 2016 11:15 pm من طرف زائر

المواضيع الأكثر شعبية
55 مذكرة تخرج في التربية البدنية والرياضية
بحث شامل حول الكرة الطائرة
بحث شامل في كرة القدم
بحث حول السرعة
فلسفة التربية البدنية والرياضية
خطوات البحث العلمي
محاضرات التشريع الرياضي
بحث حول ماهية الميكانيك الحيوية
منهج البحث العلمي تعريف .هدف اهمية
السباحة تاريخها , أغراضها , أنواعها , طرق تعليمها و المواصفات القانونية لحمامها و منافساتها
تصويت
التبادل الاعلاني

انشاء منتدى مجاني



اللهم اني توكلت عليك وسلمت امري لك لا ملجأ ولا منجا منك الا اليك .........

شاطر | 
 

 قواعد كرة السلة فرنسي تابع

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
راعي البقر
المدير
المدير
avatar

عدد المساهمات : 240
تاريخ التسجيل : 01/01/2012
العمر : 28
الموقع : البويرة

مُساهمةموضوع: قواعد كرة السلة فرنسي تابع   الأحد يناير 06, 2013 9:25 pm


Main du tir derrière la balle, main de soutien sur le côté de la balle.
Position du corps et mouvement :
Balle tenue à hauteur de la poitrine légère flexion des genoux. Extension simultanée des bras et des jambes. La balle doit se retrouver posée dans les mains de telle sorte que le coude soit sous la balle. Extension finale du bras de tir, et mouvement de bascule du poignet vers le bas. Un mouvement de rotation arrière est imprimé du bout des doigts, l’impulsion ultime étant donnée essentiellement par l’index et le majeur.
Comment viser?
A. A petite distance (env. 3 m) sur le côté: viser l’angle supérieur le plus proche du petit rectangle.
B. A moyenne distance, sur le côté: viser entre l’angle supérieur du panneau et l’angle supérieur du rectangle les plus proches du joueur.
C. De face, sans toucher le panneau: viser le bord antérieur du panier.
D. De face, en touchant le panneau: viser env. une largeur de main au- dessus de la longueur supérieure du petit rectangle.


Rebond
Nous présentons dans ce chapitre des éléments complémentaires de la technique de base du basket-ball.
L’objectif est d’enseigner au débutant, qui a déjà acquis les éléments de base, d’autres formes et d’autres possibilités de structuration et d’animation du jeu.
L’intégration de ces nouveaux éléments doit se faire dans toute la mesure du possible, comme dans le chapitre précédent, par l’intermédiaire du jeu.
Nous prenons la peine de le préciser ici, car nous ne l’avons pas toujours fait dans les pages qui vont suivre, pour éviter de trop nombreuses répétitions.
Rebond
La récupération de la balle retombant du panneau ou du panier est tout aussi importante pour les défenseurs que pour les attaquants. Pour l’attaquant, c’est la possibilité éventuelle d’une nouvelle attaque, pour le défenseur, l’occasion d’une contre- attaque. Le joueur suit la balle du regard dans sa trajectoire au panier. Si le panier n’est pas marqué, il voit où la balle va retomber et réagit en conséquence. Il doit surtout barrer la route à l’attaquant.
Attraper le ballon à deux mains, ou d’une seule main, la deuxième venant immédiatement en soutien. En reprenant le rebond d’une main, le joueur gagne un peu en hauteur.
Il doit garder les jambes légèrement fléchies pendant le saut de manière à écarter l’adversaire. La balle est immédiatement ramenée sur la poitrine, le dos restant légèrement courbé.


Situation Description Organisation
1 A a un ballon
A dribble jusqu’au panneau (ou ce qui en tient lieu), lance la balle contre le panneau, la rattrape en suspension, se détourne en pivotant et poursuit le dribble.
Variante : Plusieurs joueurs exécutent cet exercice au même rythme côte à côte.



Tir au panier à une ou à deux mains, par-dessous


Situation Description Organisation
1 Le joueur est à env. 4 m de distance du panier en oblique. Position fente avant gauche.
Il dribble une fois en avant, récupère la balle, fait deux pas et tire au panier par dessous.
Variantes:
— augmenter légèrement la distance du panier et dribbler 2 ou 3 fois avant les deux pas.;
— 2 à 3 joueurs dribblent sous le panier et font de temps en temps deux pas et un tir au panier par dessous. Après chaque tir le joueur ressort de la zone réservée en dribble.



Tir au panier à une ou deux mains, en suspension.
L’avantage du tir en suspension réside évidemment dans la hauteur que l’on gagne, mais le mouvement perd de sa précision. Le déroulement du mouvement est analogue à celui du tir de pied ferme. Le joueur ne doit en sautant ni pencher le corps en avant ni le cambrer en arrière. Il faut en outre que le saut et la montée de la balle soient coordonnés de telle sorte que la montée des bras serve à l’élan du saut (cf. saut en hauteur) et que la balle soit dans la bonne position au point culminant du saut (balle de tir sous la balle, angle du bras et de l’avant-bras, position du coude).
Il faut insister suffisamment sur ces impératifs au moment de l’apprentissage pour que le joueur puisse par la suite se concentrer entièrement sur le tir à proprement parler et la position de la balle. La dernière impulsion est donnée essentiellement par l’index et le majeur (impulsion de rotation arrière).
Tir au panier d’une main, en suspension, pieds parallèles ou pied du côté de la main de tir légèrement en avant.
Tir au panier des deux mains en suspension pieds parallèles en position de base. La difficulté réside dans la coordination des deux mains au moment où la balle est lâchée, cette coordination a des répercutions sur la précision du tir.


Situation Description Organisation
1 Dribble, arrêt, tir au panier en suspension.

2 Un contre un pour un panier :
Après un essai de tir, changer les rôles et recommencer hors de la zone avec de tirs en suspension à l’arrêt.

FEINTE DE PASSE :


Feinte de dribble
Les feintes en dribble constituent un élément essentiel du jeu de basket-ball. Non seulement elles ajoutent un certain piment à cette activité, mais elles assurent au joueur la liberté nécessaire dans l’organisation de son jeu.
Elles offrent en outre une précieuse occasion de donner au jeu un accent qui fait partie du plaisir.
Feinte dos à l’adversaire
Dribble en courant jusqu’à l’adversaire, tourner autour de la main qui dribble jusqu’à ce qu’on se trouve dos à l’adversaire feinte à gauche, changement de main et percée à droite, la tête suivant ces changements de direction en se tournant après la feinte dans la nouvelle direction.



Feinte face à l’adversaire
Fente à gauche, dribble à droite. Avancer et reculer plusieurs fois le pied droit, et passer brusquement en dribblant devant l’adversaire (en lui tournant le dos) après avoir fait un écart sur la droite.

Feinte derrière le dos
Dribble en fente avant. Faire passer le ballon de l’autre côté du corps en passant par derrière la jambe arrière. Il en résulte un changement de main. De là, rapide percée avec la balle.

Feinte latérale
Dribble en fente avant. Petit pas de côté de la jambe avant — sans interrompre le dribble — accompagné d’un mouvement de feinte du haut du corps et de la tête tournés dans cette direction. Percée très rapide avec la balle dans l’autre direction, en tournant le dos à l’adversaire (protection de la balle !).
Situation Description Organisation
1 Deux défenseurs sont devant la zone de lancer franc, deux joueurs dribblent de la ligne du milieu en direction du panier (chacun a une balle), ils essaient de passer entre les défenseurs en dribblant et par d’habiles feintes. Ils tirent au panier.
Les défenseurs vont récupérer les balles, les attaquants passent en défense et le deuxième groupe de deux prend le départ en direction du panier, etc.
Variante : en groupes plus importants (3, 4, etc.).



TIR CROCHET
Le tir crochet est particulièrement intéressant pour les joueurs du centre et il est difficile à contrer dans la mesure où l’attaquant se trouve entre la balle et la défense lorsqu’il tire.
Mais le tir crochet peut aussi être utilisé pour une percée latérale ou en fin de contre-attaque.
La balle est tenue d’une main sur le côté et conduite de cette main au bout du bras tendu. En même temps, la jambe d’élan (jambe droite pour un tir à droite) est fléchie et levée. Au point culminant, la balle reçoit la dernière impulsion du mouvement du poignet. Le mouvement de la passe crochet est fondamentalement le même que celui du tir crochet et elle est utilisée de préférence avant un tir crochet.

Situation Description Organisation
1 Jambes légèrement écartées (30 cm), sous le panier, balle tenue à deux mains, devant.
Monter la balle par le côté bras tendu (tout le corps en extension) en soulevant la jambe fléchie du même côté, tirer au panier. (D’abord tir direct au panier, puis en passant par le panneau — angle droit supérieur du rectangle). Tir de la main droite et de la main gauche.
Même exercice que le précédent mais avec appel.

2 A partir de la ligne de lancer franc. Dribbler une fois, deux pas et tir crochet.
A tire, va ramasser la balle, la passe à B, etc.
Variante:
— du côté gauche, dribbler une fois, etc. — même chose en dribblant plus longtemps.

3 A deux, un ballon, un panier:
Les deux joueurs dribblent, se font des passes crochet, et tirent au panier (tir crochet), récupèrent la balle, font une passe ou dribble pour sortir de la zone, etc.





Acquisition de techniques spécifiques du basket-ball : feintes avant et pendant le tir du panier
Feinte sur place / Remarques préalables
Les feintes sont conçues pour provoquer une réaction de la part du joueur en défense, réaction qui permettra ensuite une percée, une passe ou un tir. Ce principe vaut pratiquement pour toutes les feintes. Mais l’utilisation de l’un ou l’autre type de feinte doit être décidée en fonction de la position du joueur et de la situation de jeu.
Les feintes que nous présentons dans ce chapitre sont toujours associées à une percée ou à une passe. Mais il faut veiller dans le cadre de l’apprentissage à ce que les feintes ne soient pas utilisées de manière stéréotypée. L’essentiel est l’analyse de la situation de jeu et les réactions qui s’ensuivent doivent être commandées par l’expérience personnelle du joueur.
Les différentes formes de jeu revêtent à cet égard une extrême importance.
Nous présentons ici différentes formes de jeu pour lesquelles nous n’avons pas répété à chaque fois la possibilité d’adaptation à 1, 2 ou 3 joueurs (voire davantage). Mais on peut trouver dans chacune des sections des formes de jeu qui peuvent très bien s’adapter à une autre situation.
Nous proposons un enchaînement possible des différentes formes de jeu autour d’un panier•
— un contre l’autre;
— de 2 à 4 groupes de deux jouant côte à côte, autrement dit pas d’adversaire direct, mais gêne par la proximité des autres groupes
— deux contre deux;
— deux contre deux plus un intervenant extérieur;
— deux groupes de 3 côte à côte;
— trois contre trois ;

Feinte sur le côté

Feinte sur le côté et passage de la balle derrière le dos
La feinte sur le côté peut être complétée par un passage de la balle derrière le dos. Cette variante qui exerce un certain attrait est utilisée le plus souvent avant une percée (l’autre possibilité est la passe derrière le dos).
L’apprentissage de cette feinte suppose préalablement la maîtrise de la balle et de la technique du pivot.
Description (à gauche)
En faisant un pas sur la gauche, le joueur passe le ballon à deux mains sur son côté gauche. Pendant que le pied revient à la position de départ, la main gauche fait passer la balle derrière le dos dans la main droite.
Si cette manoeuvre est suivie d’une percée, le pied gauche ne revient pas en position parallèle mais passe sur la droite, en avant du pied droit. En même temps la main droite ramène la balle du côté droit et commence à dribbler.

Feinte sur le côté avec tour complet



Feinte sur le côté avec demi-tour :
Une fois appris le tir en suspension après feinte avec tour complet, le demi-tour ne pose guère de problème, si ce n’est que l’on ne peut pas fixer le point visé avant la rotation.


Feinte sur le côté avec tour complet
Un rapide pivot en avant fait reculer l’adversaire, ce qui permet au joueur revenu à la position de départ de tirer au panier sans être gêné.

Feinte verticale (feinte de tir)
Par les mouvements de la tête, du haut du corps et de la balle, le joueur en défense est incité à sauter, ce qui permet à l’attaquant de percer ou (pendant la réception du saut) de tenter un tir en suspension sans être gêné.



Tir en suspension à partir d’une rotation (tir du centre)
Un peu comme dans la « feinte sur le côté avec demi-tour» de la section 5.1.4, avec cette variante de tir, l’un des principaux problèmes réside dans le fait que le joueur ne peut pas fixer l’objet qu’il vise avant de tourner. Ce tir demande donc une bonne coordination et une grande assurance dans le mouvement. Son effet de surprise en fait une variante intéressante. La série d’exercices que nous présentons peut naturellement être complétée par des exercices de «feinte sur le côté avec demi- tour ».


Feinte et tir crochet
Le tir crochet est avant tout un tir du centre, il est difficile à parer pour un défenseur qui marque de très près, car la balle monte par la main opposée à l’adversaire et que le joueur qui tire se trouve à ce moment là entre la balle et le défenseur. Il faut s’exercer à ce mouvement de la main droite et de la main gauche (cf. également section 4.4.6).

Feinte et tir crochet
Toutes les feintes sur les deux pas avec tir au panier supposent préalablement une bonne maîtrise du panier à partir du dribble.
S’il maîtrise bien cette technique, le joueur peut en modifiant le pas et par des mouvements du torse, de la tête ou du bras et de la balle, plonger l’adversaire dans une telle confusion que la défense intervient trop tard.
Remarques de méthode.
L’apprentissage des feintes en question se fait de manière analogue aux feintes que nous avons vues jusqu’ici
1. Etude de la forme de base: position debout et dribble rythmique avec cible simple.
2. Consolidation et diversification de la forme de base: exigence de précision de plus en plus grande et intervention de divers obstacles (pneus, piquets, défenseur passif). Variation de la vitesse d’élan et de la direction, enchaînement moteur de plus en plus complexes.
3. Automatisation du mouvement : jeu avec un ou des partenaires dans différents groupes autour d’un panier. I contre 1, 2 contre 2, 3 contre 3, avec des règles particulières qui font apparaître les feintes apprises plus proches de la réalité.
Nous reprenons dans ce qui va suivre l’utilisation de la feinte sur le côté sur les deux pas, mais nous n’avons pas donné toutes les variétés de cibles et d’obstacles possibles. Nous nous contentons ensuite d’indiquer d’autres types de feintes.

Feinte sur le côté pendant les deux pas

Variantes de feintes pendant les deux pas

Description
Deux pas, appel et montée de la balle en position de tir, retour de la balle à hauteur de l’épaule de tir (le coude du bras qui tire restant en avant du corps) et tir d’une main à partir de l’épaule.



Remarque de méthode:
— s’exercer d’abord sans véritable appel uniquement à monter et à redescendre la balle pour tirer;
— enchaîner ensuite avec un pas et n’introduire qu’ensuite le dribble et l’appel.

Tir retardé en suspension
Description
Deux pas, appel monter la balle en position de tir à deux mains par dessous, redescendre la balle à deux mains (tendre les bras) en même temps soulever les jambes tendues le corps se trouvant ainsi légèrement plié (couteau pliant) extension du corps et tir au panier des deux mains par dessous.

Remarques de méthodes
— fente avant gauche, intervention de la jambe d’élan, monter et descendre la balle, tirer;
— fente avant droite, avancer le pied gauche, jambe d’élan (1, 2), monter et descendre la balle et tirer;
— dribble, deux pas, appel, monter et descendre la balle;
— dribble, deux pas, appel, monter et descendre la balle, tirer (étudier le mouvement du poignet)
— même chose mais ramener les jambes en descendant la balle;
— même chose mais avec le mouvement de couteau pliant.

Exercices et jeux pour l’acquisition
des éléments tactiques de base
Comportement général du défenseur et de l’attaquant
Nous traiterons dans ce chapitre de toutes les formes d’interaction entre deux joueurs, en général et dans le domaine spécifique du basket-ball. Le jeu collectif, qu’il soit libre ou réglementé suppose une attitude particulière à l’égard du partenaire. L’orientation primordiale n’est pas celle de l’objectif final mais celle du partenaire et ce n’est pas la réussite individuelle qui compte, mais la réussite obtenue par la collaboration dans le jeu.
L’un des éléments importants de cette collaboration est le fait de savoir se dégager, se présenter. Se dégager signifie se déplacer en fonction du partenaire pour lui faciliter la passe, lui donner la possibilité de la faire. Cela suppose que le joueur sorte de l’ombre du défenseur adverse et qu’il se présente à son partenaire. Nous suivrons ce principe de base du dégagement depuis les formes les plus élémentaires jusqu’aux formes spécifiques du basket-ball comme le « couper» ou le «bloc ».
Comportement de défense (marquage homme à homme)
Le défenseur s’efforce avant tout d’écarter l’attaquant du but, ce n’est qu’en second lieu qu’il essaie d’entrer en possession de la balle. Il est en position de fente avant, position inversement symétrique de celle de l’attaquant, ce qui rend la percée extrêmement difficile pour l’attaquant.
(L’attaquant mène la balle à droite s’il est en fente avant gauche et vice versa).
Tant que l’attaquant n’a pas commencé de dribbler (réception de la balle) ou qu’il est en train de dribbler la défense se tient à distance (la règle est une longueur de bras). C’est seulement la seconde fois que l’attaquant a la balle que le défenseur se rapproche étroitement de son adversaire qui ne peut plus percer à cause de la règle de la double prise.
Tout contact corps à corps est rigoureusement interdit. Le défenseur ne doit toucher l’attaquant ni par derrière, ni sur le côté et il n’a pas le droit de se tenir devant lui avec les bras tendus sur le côté. Il lui est également interdit de lui barrer la route par un léger mouvement de pied sur le côté.
Le défenseur doit essayer de se trouver toujours entre son adversaire et le panier et de ne pas se laisser entraîner à quitter cette position par aucune feinte. (Il ne faut pas regarder la tête ou le torse de l’adversaire, mais le centre de gravité de son corps).
Comportement général de défense (avec marquage du terrain)
La défense de zone (et ses variantes) est une défense collective difficile.
Il s’agit de défendre la zone qui est sous le panier de manière à interdire des percées au panier, les tirs à courte distance et les passes dans ou à travers la zone réservée. D’une façon générale les joueurs s’orientent en fonction du ballon, mais ils doivent aussi surveiller les joueurs qui n’ont pas de le ballon et qui entrent dans la zone, pour éviter qu’on leur fasse des passes.
Cela suppose de la part des défenseurs une très grande souplesse d’adaptation.
Défense de zone
La défense de zone est une défense collective qui peut réussir contre des adversaires qui:
— ne savent pas très bien tirer au panier;
— utilisent les centres et sont de grande taille;
— jouent vite alors que les défenseurs ne sont pas très rapides
— jouent lentement alors que les défenseurs pratiquent la contre-attaque rapide;
— n’ont pas une très bonne technique du ballon;
— ne savent pas se placer très habilement sous le panier adverse.
Avantages de la défense de zone:
— l’espace sous le panier est bien protégé ce qui complique le travail du centre adverse;
— le jeu du rebond est assuré plus facilement
— on peut lancer rapidement la contre-attaque;
— les faiblesses individuelles de la défense ne se remarquent pas autant que dans la défense homme à homme;
— le risque de faute n’est pas aussi grand que dans la défense homme à homme;
— cette défense est plus facile à apprendre.
Inconvénients.
— elle ne résiste pas aux tirs à distance ni aux tirs en suspension
— cède à la supériorité des formations numériquement supérieures;
— la délimitation des zones peut entraîner des conflits de compétences entre défenseurs
— les défenseurs travaillent davantage que les attaquants dans certains cas, ce qui peut entraîner une fatigue de la défense;
— ce n’est pas toujours une défense assez agressive;
— elle n’est d’aucune efficacité contre les contre-attaques rapides
— elle diminue le sens de la responsabilité individuelle chez les défenseurs.
Situation Description Organisation
1 Une équipe avec un ballon par joueur derrière sa propre ligne de fond, l’autre sans ballon derrière la ligne médiane.
Au signal l’équipe munie de balles part vers la ligne médiane tandis que l’autre équipe se replie le plus rapidement possible sur sa propre ligne de réserve. Les joueurs qui dribblent essaient de pénétrer dans la zone de réserve et d’aller poser la balle derrière la ligne du fond.
Les défenseurs essaient, sans tricher, de repousser les attaquants et de leur prendre les balles. Changer les rôles.
Variante : essayer différentes dispositions autour de la zone 2-l-2; l-3,1 ; 2-2-l ; l-2-2.
2 Jeu 5 contre 3:
Cinq attaquants disposés en fer à cheval se lancent la balle. Trois défenseurs forment un triangle sous le panier et protègent cette zone. Ils essaient de s’orienter en fonction de la balle et se déplacent ensemble de telle sorte qu’un des défenseurs gêne l’attaquant porteur de la balle et que les deux autres s’intercalent entre les attaquants et le panier sans que le triangle soit détruit.

3 Jeu5contre4:
Cinq attaquants, quatre joueurs de champ en dehors de la zone de réserve et un centre à l’intérieur de cette zone, se lancent deux ballons. Quatre défenseurs essaient d’empêcher les passes au centre. Ils lèvent les mains et s’orientent en fonction du ballon. Le centre n’est pas forcé de respecter la règle des 3 secondes. Chaque passe qu’il reçoit compte comme un point pour les attaquants.


Défense combinée
On désigne sous ce terme global des systèmes de défense associant des éléments de la défense homme à homme et des éléments de la défense de zone
— le floating est une défense de zone dans laquelle les défenseurs marquent de plus près leurs adversaires respectifs que dans la défense de zone habituelle. Ce système de défense se pratique surtout dans sa propre moitié de terrain
— le pressing est une forme de défense individuelle (et en même temps collective) agressive employée le plus souvent sur l’ensemble du terrain. Comme elle réclame beaucoup d’énergie elle n’est généralement employée que pendant une brève période;
— la véritable défense combinée est une défense homme à homme conjuguée à une défense de zone avec un ou deux joueurs marquant individuellement 1 ou 2 adversaires, tandis que le reste de l’équipe défend certaines zones autour du panier.
Avantages de la défense combinée.
— chaque joueur a une meilleure compréhension du jeu;
— les joueurs peuvent être utilisés en fonction exacte de leurs compétences
— la tactique d’attaque des adversaires peut être gênée;
— elle entraîne à la défense en situation d’inégalité numérique.
Inconvénients
— gros risques d’échec pour les équipes non expérimentées;
— exigence d’un sens du jeu très développé;
— ce système ne présente d’avantages que contre un certain type d’adversaires.
Situation Description Organisation
1 A et B se font des passes et essaient d’en faire à c qui se dégage (I). Les deux défenseurs doivent attaquer le joueur qui a la balle (A) et barrer ainsi le chemin de passes à C et à B tout en interdisant la percée. C’ contrôle l’attaquant C en le suivant de côté (regard sur C et sur le porteur de ballon).


2 Même exercice mais avec quatre joueurs :
B essaie de passer à C ou D. D’ doit marquer D de telle sorte qu’il ne puisse pas être dépassé et qu’une éventuelle passe puisse être intercepté (position et direction du regard)



Différents dispositifs de défense
Situation Description Organisation
1 4 attaquants contre 5 défenseurs sur tout le terrain. A mène la balle, C lui fait un bloc.
En même temps D fait un bloc en faveur de B. A perce à la faveur du bloc. C’ essaie de le reprendre. D’ se replie par le milieu et essaie de repousser A avec C’. B est marqué par E’,
D’ et C par A’.

2 5 contre 5 sur tout le terrain.
Les attaquants essaient de se dégager à la faveur de blocs et de différentes feintes.
Les défenseurs de repousser surtout les joueurs porteurs de la balle sur la ligne des côtés en utilisant les reprises, les replis et les redoublements. En principe les défenseurs doivent pouvoir maintenir vide le milieu de terrain.

Comportement général d’attaque
Le comportement de l’attaquant qui a la balle est déterminé dans une large mesure par les règles (deux pas, double dribble, etc.). Etant donné qu’il n’a pas le droit de faire plus d’un pas sans dribbler (deux pas quand il attrape la balle en suspension) et qu’il ne peut pas reprendre le dribble après l’avoir interrompu, la protection de la balle aussi bien avant qu’après le dribble requiert la plus grande attention. Même en cas de marquage de très près, le joueur doit être en mesure de s’assurer le contrôle de la balle en pivotant. Tant que l’attaquant dribble, il s’assure le contrôle de la balle par l’habileté du dribble et la position du corps.
Quand il s’est assuré le contrôle de la balle l’attaquant peut réussir à attirer le défenseur loin du panier et l’entraîner par les feintes les plus diverses à adopter une mauvaise position de jeu, s’assurant ainsi la possibilité de tirer, de faire une passe ou de percer.
Situation 1 : A fait une passe à B. B attend que A le marque de près et perce au panier en faisant une feinte sur un pivot. Après le tir au panier, B revient en dribble à la position initiale de A, etc.

Se dégager, se présenter
Se dégager consiste pour un attaquant, si possible après une feinte, à sortir le plus rapidement possible et en un petit nombre de pas, de l’ombre de son adversaire (il doit immédiatement signaler de la main la possibilité de lui faire une passe). Cette manoeuvre doit être précisément coordonnée avec les coéquipiers, autrement dit le joueur doit recevoir une passe immédiatement après s’être dégagé, sans quoi le défenseur adverse a le temps de se rapprocher à nouveau.
Systèmes d’attaque
On entend par systèmes d’attaque l’organisation d’une équipe en attaque, les principes de collaboration des joueurs, les manoeuvres tactiques et leurs variantes.
Dans la définition d’un système d’attaque il convient d’observer
— qu’il corresponde aux aptitudes personnelles des joueurs;
— qu’il s’harmonise bien avec le système de défense de manière à ce que le passage de l’un à l’autre ne suscite pas trop de difficulté;
— il vaut mieux maîtriser plusieurs systèmes d’attaque, les défenseurs ayant aussi plusieurs systèmes de défense;
— il faut qu’il y ait un lien entre les différents systèmes d’attaque que l’on enseigne pour que le passage de l’un à l’autre ne soit pas trop perturbant.
Indépendamment du système d’attaque utilisé, le fait qu’un panier soit marqué ou pas dépend des compétences individuelles de l’attaquant. Les aptitudes individuelles de l’attaquant et l’attitude de l’adversaire sont déterminantes.
Poste:
Le rayon d’action du poste est le sommet de la zone de réserve et le demi-cercle que l’on peut tracer autour. Il évolue au bord de la zone, le dos tourné à l’adversaire, de telle sorte qu’il reste toujours à hauteur du ballon et peut recevoir une passe (les bras toujours vers la balle !). A partir de cette position, il peut tirer au panier ou percer après une feinte, bloc, écran, diversion.
Situation Description Organisation
1 A joueur de champs, B poste :
B reçoit la balle de A, se tourne au panier en pivotant, tir en suspension. B joue le rebond, dribble à la position de A et A passe en position de poste.

2 Même exercice mais avec deux joueurs de champ:
A, B et C forment constamment un triangle de telle sorte qu’il y ait toujours deux positions de passes.



Pivot.
Le rayon d’action du pivot est la proximité immédiate du panier. Il perce dans la zone ou change de côté en tenant compte de la règle des 3 secondes.
Il ne perd jamais la balle du regard et se tient toujours prêt à recevoir une passe (surtout quand des joueurs traversent la zone). Arrière et pivot peuvent échanger leurs positions.
Situation Description Organisation
1 B traverse la zone et reçoit la balle de A. Il se tourne en pivotant tire au panier, joue le rebond lui-même et repart en dribble à sa position A devient pivot.
Ensuite introduire un défenseur pour le pivot afin d’exploiter les feintes…


Attaque contre la défense homme à homme
Situation Description Organisation
1 Course en huit:
Les joueurs se disposent en fer à cheval autour de la zone et essaient de se dégager des défenseurs en se faisant des passes et en courant.

2 Attaque de côté:
A fait une passe à B, court jusqu’à E et reprend la balle.
B court sur le défenseur qui parque C et fait un bloc pour libérer C.
B bloque ensuite aussi le défenseur de D, E peut ainsi faire la passe à l’un des deux joueurs C et D.
Variante: B ne fait pas de bloc en D, mais une rotation et E peut faire une passe à C ou D.

3 Attaque de l’autre côté:
A fait une passe à C, court jusqu’au défenseur de B et le bloque.
C fait une passe à D, A bloque entre temps le défenseur de E.
B et E qui se sont dégagés courent au panier où ils peuvent recevoir une passe ou se trouvent en bonne position pour jouer le rebond si D tire au panier.

4 Attaque de côté (ailes)
A fait une passe à B, court à la rencontre de B et reprend la balle. B fait un bloc au défenseur de E. E se dégage en direction du panier et peut recevoir une passe de A.
Variante: Si E ne peut pas recevoir de passe, il poursuit sa course et bloque le défenseur de D.
En même temps B fait une rotation. A peut alors faire une passe à D ou à B qui se sont dégagés.
5 Attaque du milieu.
A fait une passe à B et court en direction du panier. B essaie de lui faire une passe et de bloquer le défenseur qui marque E.
E se dégage et se présente à A qui est en possession de la balle.
De l’autre côté D bloque, afin que C ait la voie libre.
A a donc la possibilité de tenter lui-même un tir ou de faire une passe à E ou à C.

6 Bloc pour percée:
A fait une passe à C, D bloque le défenseur qui marque B, B se dégage et reçoit une passe. B tire au panier. E essaie de jouer le rebond.




Attaque contre la défense de zone
Situation Description organisation
1 Percée au panier et contrôle de la balle.
Organisation : les piquets sont remplacés par des défenseurs passifs.
Attention :
— le pivot s’entraîne à la percée et au contrôle de la balle;
— D (ailier) joue le rebond à proximité du panier
— E joue le rebond en avant de la zone réservée.
Complication possible: S’il n’y a pas de panier marqué, la balle ne doit pas toucher le sol.
Si les joueurs tardent à s’assurer le contrôle de la balle, C, E et D reculent jusqu’à la ligne médiane et reprennent leurs positions ensuite.

2 Avec une défense semi-passive:
Organisation. Les défenseurs « simulent » une véritable défense de zone mais ils sont « pleins de bienveillance» à l’égard des attaquants.
Attention: les agresseurs doivent faire des passes courtes pour créer une véritable situation de jeu.
3 Avec une défense agressive:
Organisation: les défenseurs se comportent comme dans le véritable jeu, les attaquants font une série d’attaques et comptabilisent le taux de réussite (nombre de paniers au bout de dix attaques).
4 : Attaque contre une défense de zone 2-3:
Nouvel exemple: rapide percée du meneur de jeu. Après une passe courte, le meneur de jeu A fait une passe courte, passe devant C et se présente à B. Il reçoit la balle et essaie de tirer au panier. L’attaque est soutenue par B, C et D avec rebond offensif.

5 Attaque contre une défense de zone 3-2:
Quelques conseils: l’attaque doit être précédée de passes courtes rapides. Les deux ailiers doivent savoir déceler les faiblesses de la défense et les exploiter.
Exemple:
Passes rapides entre A et E. Brusque passe rapide au poste C qui transmet à l’ailier B.
Percée au panier avec tir ou passe à C qui perce. D participe au rebond offensif.

6 Attaque contre une défense de zone 1-3-1:
Quelques conseils: les faiblesses de ce système de défense sont les zones de côté sous le panier, l’attaque doit donc être axée essentiellement sur le jeu des ailiers.
Les bons tireurs à moyenne distance doivent être mis en situation de tirer.
Exemples : Percée de l’ailier:
A (meneur de jeu) amorce l’attaque par une passe courte au poste C. Celui-ci passe la balle à l’ailier B et court faire un bloc et assurer le rebond. L’ailier B essaie de percer et de tirer au panier ou fait une passe à C. L’ailier D vient au panier de l’autre côté et soutient le rebond offensif.



Déplacement de l’attaque avec double écran:
A (meneur de jeu) fait une passe au poste C. C lui renvoie la balle et passe à E qui est un bon tireur à moyenne distance. E transmet la balle à l’ailier D qui la lui renvoie et fait avec le poste C un double écran devant E.
E tire au panier et court comme l’ailier B vers le panier pour assurer éventuellement le rebond.

Contre attaque
La contre attaque, attaque rapide ou « fast break » a pour but après s’être empare de la balle de progresser rapidement pour arriver en surnombre sous le panier adverse et pouvoir ainsi tirer à petite distance avant que l’équipe en défense ait eu le temps de se réorganiser.
Une contre-attaque peut être lancée à partir de n’importe quelle situation de marquage et contre n’importe quelle forme de défense.
Eléments importants
— s’assurer le contrôle de la balle sous le panier (rebond défensif) ou en milieu de terrain;
— dépasser la défense adverse par des passes sur le côté, des passes diagonales ou une improvisation en dribble.
Après un rebond défensif il y a généralement une contre-attaque organisée: après une interception de la balle en milieu de terrain, c’est plutôt une contre-attaque improvisée.
Conditions préalables:
— bonne prise de la balle et passes sûres en course
— bonne condition, résistance à la course;
— sûreté du tir en course
— bonne technique de dribble et d’arrêt;
— vision périphérique et capacité d’anticipation.
Avantages de la contre-attaque
— possibilité de tirs à petite distance, grande chance de marquer;
— plus grande rapidité de l’équipe.
Inconvénients
— la contre-attaque n’est pas un système d’attaque qui puisse se pratiquer en exclusivité, mais il est difficile à combiner avec d’autres systèmes;
— le jeu fondé sur la contre-attaque est éprouvant pour une équipe;
— en cas de faute dans les passes ou le dribble, les adversaires peuvent aisément marquer.
Conseils aux débutants:
— Eviter de jouer trop précipitamment. Le rythme de l’attaque doit correspondre aux aptitudes techniques et au niveau de course des joueurs. Il ne faut pas jouer vite à tout prix, il vaut mieux être sûr de rester en possession de la balle.
— Eviter de poursuivre la contre-attaque si la situation de surnombre en faveur des attaquants n’est pas réalisée.
Si l’équipe en défense s’organise assez vite, l’équipe attaquante doit passer à une attaque de positions ou reprendre une tactique progressive.
Situation Description Organisation
1 Attaque de passes courtes et rebond défens jf:
Deux files de joueurs à droite et à gauche de la zone réservée. Le professeur lance le ballon contre le panneau; selon le chemin de la balle l’un des deux joueurs joue le rebond et sort en dribble de la zone réservée.
Son partenaire court d’abord également sur le côté puis les deux joueurs partent en course et en se faisant des passes rapides vers l’autre panier en suivant la ligne de côté.
On peut placer deux piquets de part et d’autre du panier pour obliger à suivre l’itinéraire souhaité.

2 Exercices complexes pour les passes longues en diagonales et les tirs au panier:
— A fait une passe en diagonale à C et court sur la position de C. C perce au panier, tire et se joint au groupe de D.
D passe à B et court à sa place. B tente un tir au panier et se joint au groupe de A.
— A passe à B qui arrive en course et tente un tir au panier. Même action de C et D.
C’est toujours le joueur qui a tiré qui récupère la balle et va se ranger de la façon suivante: A avec F, B avec G, C avec H, D avec E, etc.



3 Attaque de passes courtes à trois :
Passes à trois en pleine course avec tir au panier.

4 Attaque de passes courtes à trois avec changement de place (criss cross) :
A passe à B et court vers B. B passe à C et court vers C. C passe à A et court vers A. A tire au panier.




Travail de synthèse élaboré par Reda BOURICH, enseignant d’EPS, au cours des recherches faites dans le cadre du mémoire de fin d’étude à l’ENS Casablanca. Année 2005 .



Tous droits réservés - [ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط] - ©️ jenvarius 2007[/left]

لاتلات
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://stapsbouira.riadah.org
 
قواعد كرة السلة فرنسي تابع
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
معهد علوم وتقنيات النشاطات البدنية والرياضية  :: المنتدى العلمي :: السنة اولى lmd :: كرة السلة-
انتقل الى: